3. Je ne t’appartiens pas

03 Je ne t'appartiens pas

La violence psychologique au sein d’une relation de couple est souvent difficile à identifier et à reconnaître, car elle s’installe progressivement et de manière insidieuse. Ses formes d’expression sont multiples, mais s’inscrivent généralement dans une tentative de domination et de contrôle de l’autre. Nier les choix de son/sa partenaire et chercher à l’isoler en sont des manifestations. Ne pas respecter ses décisions personnelles, dénigrer ses fréquentations ou ses activités extérieures constituent une prise de pouvoir sur l’autre et une atteinte à sa liberté. Des remarques sournoises et répétées telles que « tes ami-e-s ont une mauvaise influence sur toi », « tu préfères ta famille à moi » ou encore « tu sors toujours sans moi » ont pour effet d’éloigner petit à petit la personne de ses proches et de faire le vide autour d’elle. Cet isolement social efface ses repères extérieurs, crée la confusion en elle et la rend vulnérable. La victime est sous l’emprise de son/sa partenaire et se retrouve comme prisonnière de son couple. Sortir de cette situation lui semble alors presque impossible, tant elle se sent démunie, seule et incomprise des autres.

Cette violence consiste à prendre le contrôle sur la vie de son/sa partenaire, en la maintenant dans une forme de dépendance. Il s’agit d’une atteinte grave à l’autonomie et au bien-être de la personne. Je ne t’appartiens pas.

Illustration : Marika Barman

> Dessin n° 2 : Je ne souris pas sur commande

> Dessin n° 4 : Je ne suis pas nulle

Les commentaires sont fermés

-->

Panorama Theme by Themocracy